Notification par lettre recommandée non retirée par le destinataire

Questions/réponses

Imprimer cet article

Notification par lettre recommandée non retirée par le destinataire

Question

Propriétaire d’un appartement loué, j’ai souhaité le reprendre pour l’habiter et j’ai donc donné congé à mon locataire par lettre recommandée avec avis de réception. Mais ce courrier n’a pas été retiré par son destinataire. La notification est-elle néanmoins régulière ?

Réponse

Les juges ont répondu négativement à cette question. Le propriétaire qui souhaite mettre fin à un bail d’habitation doit envoyer un congé à son locataire six mois au moins avant le terme du contrat. S’il adresse ce congé par lettre recommandée avec demande d’avis de réception (LRAR), la loi prévoit que le délai de préavis court à compter de la réception de la lettre recommandée. Faute de plus de précision, les juges considèrent que la date de réception de la notification d’un congé par LRAR est celle de la remise effective du pli à son destinataire par la poste. Ainsi, lorsque le courrier n’a pas été remis à son destinataire parce qu’il était absent ou s’il n’est pas allé le chercher au bureau de poste, la notification n’est pas régulière.

Notre conseil : face à un recommandé non retiré, la solution de repli consiste à procéder à une notification du congé par huissier, à condition que le délai de préavis ne soit pas déjà écoulé.

Article du 18/07/2012 - © Copyright Les Echos Publishing - 2013